De Louvain à Profondval

2 gravures du carmel de Louvain, première et deuxième fondation

1606

Une jeune anversoise, Constance Hellemans, lit les écrits de Sainte Thérèse d’Avila. Cette lecture suscite en elle le désir de fonder à Louvain un monastère de carmélites déchaussées.

Début 1607

Elle rencontre Anne de Jésus. Celle-ci vient de fonder à Bruxelles le premier carmel réformé de Belgique. Constance lui fait part de son désir. Anne de Jésus sollicite l’appui des Archiducs Albert et Isabelle pour obtenir les autorisations voulues. Le monastère se situera à l’actuelle Vital Decosterstraat .

4 novembre 1607

Fin octobre, Anne de Jésus part pour Louvain avec deux sœurs venues elles aussi d’Espagne – Isabelle de Saint-Paul et Éléonore de Saint-Bernard – et des sœurs françaises. Jean de Brétigny est aussi du voyage  : avec quelques autres il fut le moteur de l’introduction du carmel thérésien en France et en Belgique.

Le monastère est fondé le 4 novembre et placé sous la protection de la Sainte Vierge et de Saint Joseph. Anne de Jésus retourne à Bruxelles, laissant Isabelle de Saint-Paul comme prieure. Celle-ci partira vite vers d’autres fondations, pour ensuite revenir dans sa communauté.

1621

Au fil des ans, le monastère devient trop petit. Il déménage à la rue de Tirlemont.

 

Leuven, hôtel de ville

Hôtel de Ville de Leuven

29 avril 1783

Alors que nos régions sont sous domination autrichienne, le Carmel, comme beaucoup d’autres communautés contemplatives, est supprimé sur ordre de l’empereur Joseph II, despote éclairé et prince très chrétien. Les carmélites sont dispersées dans les béguinages, à l’hôpital… La présence des carmélites à Louvain est interrompue durant 57 ans.

Louvain-la-Neuve - Place des Sciences

29 juillet 1840

Le Carmel de Courtrai, qui est parvenu à traverser les troubles politiques de la fin du XVIIIe siècle, envoie des sœurs pour rétablir le Carmel dans la cité universitaire, rue de Namur désormais. Le vocable de la première fondation est gardé : « de la Sainte Vierge et de Saint Joseph », mais on y joint le patronage des anges gardiens.

3 juillet 1973

Vers 1970, la section francophone de l’Université de Louvain est transférée dans le Brabant wallon. La communauté du Carmel, francophone, décide de s’implanter à proximité de Louvain-la-Neuve pour y poursuivre sa mission d’intercession, en communion avec ceux qui, dans cette région, veillent dans la prière.

 

Louvain-la-Neuve, Place des Sciences